Gyeongbokgung & Gimchi

Publié le par lostinseoul.over-blog.com

6Hier, j'ai pu visiter avec mon amie Sookyung le palais de Gyeongbokgung, ou plus facile pour nous, palais du bonheur radieux, entouré aujourd'hui par les buildings modernes d'un côté, et les montagnes d'un autre. Pour parler un peu histoire, il fut construit par le roi Taejo en 1394 lorsqu'il choisit Séoul pour capitale. C'est un gigantesque lieu, avec 500 bâtiments, mais fut brûlé puis abandonné avant que les Japonais (éternels ennemis des coréens) ne s'y installent après avoir tué la reine Min : ils déplacèrent et supprimèrent quelques bâtiments par-ci par-là, si bien qu'à la fin il n'en restait plus qu'une dizaine ! Aujourd'hui, le gouvernement s'attache à les reconstruire petit à petit. Nous avons eu droit en prime à la relève de la garde version coréenne, sans chevaux cette fois, mais avec instruments de musique et magnifiques costumes (voir photo plus bas).

7.jpg

Plus tard, dans la soirée, petit tour à petit le long du canal Cheonggyecheon (voir post précédent) puis le quartier de Ssamzi, assez touristique et très design (beaucoup de potentiel et d'inspiration) avec dîner encore une fois coréen. Je suis encore surprise à chaque fois que je commande un plat unique de voir arriver pleins de petits accompagnements appelés les banchan, gratuits et donnés à discretion qui recouvrent toute la table (photo en bas au milieu), dont évidemment la vedette sera le gimchi. C'est quoi le gimchi ? Le mieux, c'est de comparer : probablement ce qu'est le ketchup à l'américain, les pâtes à l'italien ou le pain au français. J'avais déjà eu l'occasion d'en goûter aux restaurants coréens de Londres ainsi qu'à chaque repas chez mes amis, et même dans l'avion entre Dubaï et Séoul au petit-déjeuner ("non sans façon pour moi merci !"). C'est l'un des trois éléments essentiels du repas coréen avec le riz et la soupe (mmiammm, j'entends déjà dire..). C'est donc un plat froid, fermenté et épicé (d'où sa couleur rouge), à base de légumes, surtout de choux chinois, mais aussi de radis blanc ou concombre farci. Oui, il me surprend toujours, et j'y goûte surtout pour être polie car le goût n'est pas non plus très agréable : acide, salé et avec une odeur assez forte due à la fermentation du produit. Mais apparemment, il est très bon pour la santé et les coréens lui prêtent beaucoup de vertus : riche en vitamines C, énergétique, contre la constipation, protège des cancers, draine les artères, contrôle l'hypertension et le diabète.. bref, un véritable remède miracle. J'espère pouvoir m'y habituer tranquillement, car pour le moment, je rechigne un peu à en manger. Vous remarquerez sur une des images, la "fourchette". Oui, je suis blanche, et alors ? J'arrive quand même à manger avec des baguettes, mais les serveurs ne veulent qu'être prévenants après tout... Je pardonne !    (Cliquez sur les images pour agrandir...)

 

13.jpg 9.jpg   14.jpg  15.jpg  10

Commenter cet article