Hello Tokyo !

Publié le par lostinseoul.over-blog.com

8-copie-6.jpgD'abord, je m'excuse pour l'inconsistance et l'irrégularité des articles publiés ces derniers temps, mais pour me rattraper, j'arrive avec du frais, du nouveau : Tokyo ! Un petit changement de pays, de langue, de culture, de nourriture, de tout !

Des amis m'avaient presque fait douter de mon choix : "tu verras, Tokyo, ce n'est qu'une autre énorme ville asiatique comme Séoul !". Que nenni ! Rien de comparable, tout est différent. Le Japon est l'opposé de la Corée, un peu comme la France et l'Angleterre : on conduit à gauche et non à droite, si on soulève le bol de riz pour manger c'est poli, et non en Corée. Bon, ce sont de petits exemples, mais croyez-moi, ces deux pays n'ont pas grand chose en commun, à part l'infuence chinoise et une économie qui a décollé dans les années 70/80. Je suis partie vendredi soir avec mes deux amis coréens avec Korean Air et en 2h nous atterrissions à Tokyo Haneda. Premier changement : la différence de température. Alors qu'on commençait enfin à sentir Décembre à Séoul, ici, il fait largement dans les 15°C et le manteau d'hiver, gants et écharpe sont restés dans la valise !

 

11-copie-1.jpgTokyo est une ville très européanisée : si les Coréens sont fiers de leur 'sang', n'aiment pas trop se 'mélanger' aux autres cultures et partager leurs connaissances (on prend mais on ne donne pas), les Japonais ont l'air d'être au contraire très ouverts, chaleureux et évidemment très polis. Cela se ressent par la couleur de peau : les coréens sont très typés, traits tirés et yeux très bridés, tandis que l'on voit plus de "mixage" chez les Japonais avec européens. Et puis, évidemment, au niveau du style, du look : c'est en venant ici que j'ai réalisé combien la société coréenne adopte et intègre avec rigueur les principes et lois invisibles du comportement. Les hommes ne se laissent jamais pousser la barbe, moustache, le moindre poil doit être rasé, les femmes passées un certain âge doivent se couper les cheveux et porter une permanente (voir article sur ajumas), les jeunes ne peuvent s'embrasser dans la rue, juste se tenir la main, et aucun style vestimentaire un tant soit peu original ne sera toléré. Venir ici, c'est un peu comme un souffle de fraîcheur : après la rigueur parfois étouffante de la Corée, ça fait du bien de voir les gens s'exprimer à Tokyo. Si les Coréens sont obsédés par la volonté de rentrer dans le moule de la société, ici, Ils n'ont clairement pas peur d'être différents, parfois poussé à l'extrême. Les jeunes maquillés comme les chanteurs de Kiss dans la rue/métro, habillés en héros de mangas, style gothique ou poupées, les hommes laissent pousser la barbe, les femmes plus âgées continuent d'être sexy et de bien s'habiller: la mode européenne se ressent, les femmes s'habillent avec beaucoup plus de goût, plus classique et élégance (ils sont fans de tout ce qui est français!).

 

12-copie-2.jpgBref, ceci n'est que mon humble opinion après 4 mois à Séoul et 3 jours à Tokyo, et mon impression est qu'il doit être beaucoup plus facile pour un européen ou 'westerner' de s'adapter à la société nipponne qu'à Séoul. Aurais-je choisi la difficulté en venant m'installer en Corée? Le challenge est plus grand à Séoul car la différence culturelle, le choc est clairement plus ressenti. Mais encore une fois, ce n'est que mon avis... J'ai bien sûr conscience que la société japonaise est aussi très traditionnelle et forte et que son poids est très important sur les jeunes générations, mais j'ai l'impression qu'ici, les jeunes semblent avoir trouvé un échappatoire dans cette ville où il est permis d'afficher son refus des valeurs, sa différence, alors qu'à Séoul, on est encore très loin de cette tendance à s'exprimer via son style vestimentaire, goûts musicaux, artistiques, etc...

Assez de comparaisons entre les deux sociétés, qui je l'espère, vous a intéressé. Prochain article : plus terre à terre, mes aventures dans les rues de Tokyo ! Et voici quelques photos pour vous faire patienter...

Commenter cet article