Le supermarché coréen

Publié le par lostinseoul.over-blog.com

Pour tout expatrié, la sortie au supermarché coréen est inévitable. Et il y a de quoi écrire, sur ce chapitre. Alors, en ce qui me concerne, je ne connais que le E-Mart, mais il existe également le CostCo, Lotte Mart et HomePlus (qui appartient à la fois à Samsung et Tesco). Bref, mes sorties hebdomadaires m'étonnent toujours mais c'est toujours le parcours du combattant pour trouver de quoi me nourrir. D'une part, tout est écrit en coréen et d'autre part, ce qui est occidental est extrêmement rare et évidemment cher. Au rayon "fromage", ils sont fiers de nous vendre du fromage industriel, genre apéricube ou vache qui rit, mais le camembert premier prix nous sera vendu dans les €7. A ce prix-là, je préfère encore m'aventurer dans la découverte des aliments typiquement coréens...

Alors, voici une petite sélection de photos que j'ai prises hier en faisant les courses avec mon ami Yung Kim. Heureusement qu'il est là pour me traduire. A noter : cette semaine en Corée, c'est Chuseok, la fête des récoltes, une grande occasion familiale très traditionnelle fêtée par tout le pays. D'ailleurs, la plupart des gens ici sont en vacances cette semaine, et ma fac nous a accordé 3 jours de congé. C'est presque l'équivalent de Noël pour nous européens, ou Thanksgiving pour les américains. Mais je reviendrai plus tard sur cette fête qui mérite amplement un post à lui seul. A cette occasion-là, les coréens vont s'offrir des gifts sets, de gros paniers-cadeaux qui contiennent soit de la viande, de l'alcool, des produits de beauté, des fruits, du poisson, etc... Ca coûte très très cher, et durant cette période, les services postaux et de livraison sont complètement saturés.

De gauche à droite :

>  Au rayon poissonerie, n'essayez pas de trouver du saumon d'Ecosse. Par contre, vous serez plus chanceux si vous cherchez du calamar ou un céphalopode du même genre...

>  Un petit aperçu d'une sélection de cadeaux à l'entrée du magasin.

>  J'ai eu du mal à trouver la traduction de ce fruit séché avec mes amis coréens qui ont essayé de m'expliquer tant bien que mal l'origine de ce fruit. Finalement, j'ai compris que c'est une corbeille de kakis, ou plaquemine du Japon, ou encore figue caque. En tous cas, ça coûte cher : 60€ la boîte !

>  Si vous cherchez l'ultime décoration dans votre salon que vos amis ne manqueront pas de remarquer, voici une idée : la racine de ginseng, dont les coréens sont très très friands, car réputée pour ses vertus pharmaceutiques. Cultiver le ginseng prend du temps et beaucoup de soins, d'où son coût élevé. Encore une fois, le ginseng fera l'objet d'un prochain post, car c'est un des symboles de la culture coréenne.

 

Image-1-copie-3.png  17-copie-1.jpg  18-copie-1  19-copie-1.jpg  

 

20-copie-1  23  22-copie-1.jpg  Image-2-copie-2.png  

>  Mon ami Yung ne sait trop que choisir : du beef jerky, ou boeuf séché en français, dont les asiatiques raffolent. Encore une fois, ça ne ressemble pas à grand-chose, ça se machouille, ce n'est pas appétissant et le goût n'est, comme on s'y attend, pas extraordinaire.

>  Les coffrets d'alcools, ici en l'occurence, du "plum wine", un vin de prune doux et sucré que j'aime beaucoup. 

>  Si vous cherchiez encore une preuve du mauvais goût culinaire des coréens, en voici une irréfutable : leur amour du Spam, vous savez, cette viande précuite en conserve très populaire durant la Seconde Guerre Mondiale. Bon, je plaisante hein... Chacun ses goûts ! Le foie gras passe tout de même mieux...

>  Et enfin, pour terminer par le plus impressionnant, le coffret-cadeau de viande, qui est un aliment très cher ici. En voici deux sur ma photo : celui de gauche, contient 3 variétés de viande à 1.5 kg chacune, le tout se vendant à 470.000 Wons coréens, ce qui nous fait 310 € (oui, vous avez bien lu : 70€ le kilo de viande !). 

Commenter cet article