Les joies de la glisse

Publié le par Lost in Seoul

1.jpg  17.jpg  12.jpg  ski-0198.JPG  4-copie-1.jpg

 

C'est par des températures extrêmes (-20°C) que je suis partie pour un week-end à la station de ski Phoenix Park, à l'Est du pays. Départ dimanche matin avec Jean-Luc et ses deux enfants, en 2h et demie, nous arrivons à l'une des stations de ski les plus populaires de la Corée. 

20.jpgSituée à 700 mètres et quelques au-dessus du niveau de la mer, la station offre de quoi s'amuser en été comme en hiver avec golf, spa, piscines et toutes sortes d'activités en plein air. Nous arrivons un peu avant midi et la première chose que nous faisons est de s'équiper en matériel : ski, snowboard et chaussures. Pour 3 jours, la location me revient à 35.000 Wons, 22€ ! 

Puis, nous rencontrons William Park, un ami coréen, ex-champion de snowboard de vitesse et aujourd'hui président de la fédération de snowboard de Corée, une personne au grand coeur qui se met en quatre pour nous satisfaire. Il s'occupe de tout pour nous : forfaits remontées, check-in... On prend possession de notre "condo", un appart au pied des pistes avec 2 chambres, salon, 2 sdb et cuisine + balcon, on se change rapidement et on se retrouve sur les pistes à 13h, pile pour le pass demi-journée.

 

2.jpg  14.jpg  18.jpg  3.jpg

 

C'est une belle journée, mais les températures sont vraiment basses, et c'est aussi ce qui explique le peu de monde sur les pistes. Egalement, nous avons bien choisi nos jours : arrivée dimanche après-midi alors que les gens terminent leur week-end et quittent donc la station. Pendant les 3 jours qui suivront, nous n'aurons jamais à faire la queue pour accéder aux remonte-pentes. Que du bonheur. On commence par une piste verte, pour se mettre dans le bain. Je n'ai pas surfé depuis... 5 ans ? 6 ans ? Mais c'est comme le vélo et ça revient très vite. Une demi-heure plus tard, me voilà dans le téléphérique, à l'assaut de la Taegi Mountain à 1050m d'altitude d'où nous avons une superbe vue (voir photo).

4Le soir, bien fatigués de notre première journée au grand air, nous avons prévu un dîner montagnard digne de ce nom : une fondue savoyarde. Mais... comment est-ce possible en Corée ? Jean-Luc a déployé les grands moyens : il a ramené du fromage français acheté dans un Monoprix de Paris. Du Beaufort, du Comté et du Cantal. Le tout avec de la charcuterie espagnole et coréenne, du Riesling. Nous avons invité pour cette grande occasion William Park et sa femme, qui adorent le fromage ! Il nous raconte ses aventures extrêmes : c'est un passionné de snowboard qui voyage à travers le monde à l'assaut des plus grandes montagnes. Généralement, montée à pied jusqu'au sommet avec planche sur le dos pour redescendre en solo en quelques heures les versants enneigés. Ainsi, il a fait les plus grands sommets de la planète, dans l'Himalaya, Canada, Rocheuses, Alpes, Suisse, etc... Aujourd'hui à la retraite, il est toujours sponsorisé par les plus grandes marques et continue de pratiquer sa passion. Il nous raconte ses plus grandes peurs : pris dans une avalanche à 7000 mètres d'altitude, tombé dans des crevasses... Nous l'écoutons bouche bée !

 

5.jpg  7  6.jpg  1-copie-1.jpg

 

La deuxième journée offre des températures plus clémentes et plus propices à la pratique du ski : -15°C. Mine de rien, 5°C en moins, ça fait nettement moins froid ! Aujourd'hui je suis gatée, car William me présente un de ses meilleurs amis, Alex, ex-champion coréen de snowboard half-pipe qui me prend en charge pour la journée.

10.jpgSon but ? M'introduire aux techniques du half-pipe et des sauts acrobatiques. Un rêve, pour ceux qui me connaissent. Phoenix Park est équipée d'un énorme Snow Park, mais les conditions ne sont pas idéales. Je le regarde me démontrer sa technique, et malgré le fait que je n'ai pas fait de surf depuis plusieurs années, j'ai suffisamment confiance en moi pour tenter à mon tour. Grosse erreur : une fois dans les airs, je perds complètement le contrôle de mon corps et m'écrase plus bas, la tête la première. Complètement groggy pendant plusieurs minutes, j'abandonne pour la journée. Il fallait bien être naïve pour croire que je pourrai faire comme ce champion ! Une bonne leçon de retenue !

 

11.jpg  13.jpg  19.jpg  9

La dernière journée, mardi, est finalement une demi-journée : de 10h à 14h. J'en profite au maximum avec Jean-Luc, me tentant même les pistes noires de la station. Il y a tellement peu de monde sur les pistes qu'on ne perd pas de temps à faire la queue pour les télésièges, et la température a baissé à -9°C. Une pause Snickers/thé brulant au Jujuba puis plus tard, un dernier déjeuner coréen à la gigantesque caféteria de la station puis retour à Séoul en 2h.

 

8Que dire donc d'une station de ski coréenne ? C'est propre, c'est très bien organisé, très bien équipé, moderne avec toutes les facilités. Et surtout, ce n'est pas cher : 32.000 Wons la demi-journée (20€) et 40.000 Wons la journée (26€). Les Coréens se comportent très bien sur les pistes et sont très polis et respectueux des autres skieurs. Evidemment, une station comme Phoenix Park est un terrain parfait pour le marketing donc nous avons droit à toutes sortes de produits, et nourriture gratuites. Un repas à la cafétéria coûte dans les 5/6000 Wons (4€) et nous avons un véritable repas de skieur coréen : riz, nouilles, soupe, viande et légumes ! Si avec ça, on pète pas la forme !

 

Allez, le tout en photos !

7-copie-1.jpg  2-copie-1.jpg  3-copie-1.jpg  6-copie-1.jpg  5-copie-1.jpg

Commenter cet article

Bourreau 24/01/2011 17:31


Bonjour Catherine,
C'est papa qui trouve ton dernier papier très marrant; les autres l'étaient aussi. Bisous. Papa.