Tokyo, palais impérial, jardins & retour à Séoul

Publié le par lostinseoul.over-blog.com

2.jpgPour ma dernière journée à Tokyo, je suis allée aux Jardins orientaux du Palais Impérial, en plein coeur de la ville, dans le quartier de Chiyoda. En fait, j'avais réservé ma place sur internet pour une visite guidée, mais je n'ai jamais pu trouver le point de rencontre. Décidément, mon sens de l'orientation m'a bien fait défaut au Japon !

 

Ce n'est que plus tard que j'ai croisé le groupe, et la visite était en Japonais, donc je n'ai rien manqué ! J'ai visité par moi-même les jardins, qui étaient dans un autre style que ceux d'hier. Après les deux derniers jours de grisaille, j'ai eu aujourd'hui un magnifique ciel bleu et des températures très douces. Que demander de plus ?

 

3.jpgAlors que l'automne est bel et bien terminé en Corée, ici, les couleurs des feuilles étaient vraiment magnifiques, avec la lumière matinale. Un spectacle à ne pas manquer et que j'ai eu de la chance de pouvoir apprécier, car c'est plutôt exceptionnel pour cette période de l'année. Le parc est entouré par les buildings ultra-modernes, mais même si on entend le vacarme des nouveaux chantiers (une ville en perpétuelle construction ?), l'endroit reste un havre de paix pour les stressés : même les gardes se promènent en vélo. 

 

La palais impérial, la résidence de l'empereur, en lui-même ne se visite pas. Il couvre une superficie de 3,41 km2. Il fut bombardé pendant la seconde guerre mondiale, mais fut reconstruit à l'identique en 1968. Il est possible de visiter l'intérieur du palais seulement 2 jours par an : l'anniversaire de l'empereur (23 décembre), et le 2 janvier.

 

1-copie-1.jpg  4-copie-1.jpg  5-copie-2.jpg  6-copie-2.jpg  7-copie-1.jpg

 

Puis, je suis retournée à l'hôtel en m'arrêtant en chemin à Yoshinoya, une chaîne de restaurant-express, pour mon dernier repas japonais (un gyūdon), que je préfère à la cuisine coréenne. J'ai récupéré le bagage et suis partie à l'autre aéroport de Tokyo, Narita, situé très loin de la capitale : on traverse en train la banlieue avant de se retrouver enfin dans les champs et la nature.

Retour en près de 3h à Séoul, toujours avec Korean Air, dans un énorme Boeing. J'ai presque l'impression de rentrer à la maison ! Au moins, ici, même si je ne maîtrise pas complètement la langue, je baragouine un peu, je peux lire et suis capable de demander toutes sortes de choses, ce dont j'étais bien incapable à Tokyo. Complètement "Lost in Translation" ! D'autant que les Japonais, soit ne comprennent pas l'anglais, soit le comprennent mais font semblant de ne pas pour ne pas se mettre dans l'embarras. Donc, ça fait plaisir de pouvoir enfin communiquer et de se faire comprendre : je n'aurai jamais pensé pouvoir dire ça de la Corée après seulement 4 mois !

 

8-copie-1.jpg  9-copie-1.jpg  10-copie-1.jpg  

 

Quand je quitte le terminal, l'air glacé me gifle presque le visage ! Dans l'avion, on nous avait bien prévenu qu'il faisait -10°C à Séoul, mais j'avais cru mal comprendre. Une différence de 25°C en quelques heures, ça secoue ! 

En arrivant à l'appartement, je tombe en plein milieu d'une petite fête organisée par ma coloc allemande qui quitte la Corée lundi après 4 années passées à Séoul. Ils me servent un bon vin chaud fait maison avec des ingrédients allemands acheté au Weihnachtsmarkt de Séoul. Que demander de plus pour conclure un tel séjour ?

Commenter cet article