Un peu d'intimité à l'hôtel

Publié le par Lost in Seoul

C'est en me promenant dans mon quartier que je suis tombée sur une rue assez spéciale, des "love motels" tout du long, avec pour exception, une crèche pour enfants.

Image 5Mais d'abord, qu'est-ce qu'un "love motel" ? Non, ce n'est pas un endroit où l'on tombe amoureux... Comme son nom l'indique, c'est un petit hotel sans trop de charme (ou très kitsch), qui ne paie pas de mine, mais de toute manière, l'important dans le business n'est pas d'être élégant, mais discret. Parce que dans un hotel de ce genre, on n'y passe pas forcément la nuit, mais juste une heure ou deux, en compagnie d'une charmante dame, ou d'un(e) collègue de travail, ou encore un jeune couple non marié qui habitent chacun encore chez leurs parents. Les relations amoureuses sont très peu exposées publiquement dans la société : en 9 mois ici, je n'ai vu que 2 fois un couple coréen s'embrasser dans la rue. Alors, pour satisfaire ses pulsions sexuelles, rien de tel que le concept de love motel.

Les 'love motels' font partie de la culture moderne de la Corée du Sud (encore pire au Japon, d'après témoignages). Ils ont une mauvaise réputation, que je ne confirmerai pas par manque d'expérience :) Mais encore une fois, l'important est d'offrir une intimité difficile à avoir dans le pays. Rappelons que les jeunes couples coréens qui habitent ensemble avant d'être mariés sont phénomène très rare ici (même si ça change vite), non seulement parce que le mariage est une valeur très importante, mais aussi parce qu'étant donné le coût du logement ici, on attend souvent d'être marié et d'avoir économisé (beaucoup) d'argent avant de quitter papa et maman et de s'installer.

28.jpg  30.jpg  29.jpg

 

Bref, un 'love motel' vu de l'extérieur, ça ressemble à ça : des bandes devant le parking pour se dérober sans trop d'inquiétudes d'être surpris par les voisins, des chambres sans fenêtres, une décoration qui manque terriblement de bon goût...

 

25.jpg  26.jpg  DSCN1638.JPG

Commenter cet article