Une expérience optique peu commune

Publié le par Lost in Seoul

Après 5 mois en Corée, il était temps de renouveler mon stock de lentilles de contact, et d'après des amis, ça tombe bien, car la Corée offre un service optique apparemment super efficace, rapide et à des tarifs imbattables, comparés à l'Europe.

Alors direction MyeongDong, le quartier du shopping de Séoul, où il y a une rue consacrée uniquement aux opticiens. Il y a de la compétition dans l'air pour attirer les clients, et tous semblent offrir des tarifs vraiment bas. Je rentre dans le premier venu, et si c'était uniquement pour me renseigner des prix, j'en suis ressortie avec 2 paires de lunettes et des lentilles pour plus d'un an.

 

photo-copie-1.JPGReprenons depuis le début : tous les opticiens offrent les montures de base et les montures design. Evidemment, la différence de prix est incroyable. Prix d'une monture basique : 15.000 Wons (10 €). A cela, il faut rajouter les verres : 50.000 Wons (32€). Pas besoin d'une prescription : l'opticien s'en occupe sur place avec tous les appareils. Et bien sûr, c'est compris dans la note. Maintenant, les lentilles de contact : des Bausch&Lomb de 3 mois, 4 paires (plus d'un an) pour 80.000 Wons. Coût total : une petite centaine d'euros. A ce prix-là, je me dis "autant choisir une autre paire de lunettes". Je fais les gros yeux quand elle me montre la facture : ah ok, on commence à négocier. Quel est votre prix ? Vous payez en cash ? D'accord, allons-y pour 180.000 Wons (120€) pour 2 paires de lunettes à ma vue et lentilles de contact pour un an. 

Et quand est-ce que mes lunettes seront prêtes ? Oh ben, dans 10 minutes. Ma surprise la fait rire. Oui, ça change des délais français. Le temps d'aller chercher le cash au distributeur du coin, et mon sac est prêt. Je rentre à la maison, avec le sentiment d'avoir fait une affaire en or.

J'enlève mes lentilles et essaie mes lunettes et là, grosse mauvaise surprise : je ne vois rien ! Je n'arrive même pas à lire les sous-titres à la télévision qui est à 4 mètres de moi. Je décide le lendemain d'y retourner avec l'intention de me les faire changer. 

 

photo.JPGEn Corée, le client est roi et le service après-vente très efficace et gratuit. Ils se fondent en excuses, on refait les tests sur mes yeux, nouvelle prescription, ils me refont de nouveaux verres et 20 minutes plus tard, .... ouf, c'est bon, cette fois. J'avais apporté mes Ray-Ban avec moi, qui datent déjà de 3 ans et qui étaient un peu abimées. La vendeuse, très aimable, me propose de les réajuster. En voulant enlever les verres, craaaaaac, elle casse la monture en deux. Irré-pa-ra-ble. 

Alors là, vous imaginez sa tête : on est en Corée, casser les lunettes d'une cliente française, situation très embarrassante pour elle, je crois qu'elle va même pleurer devant moi, ou implorer mon pardon, se faire hara-kiri, je suis gênée pour elle. Je lui dis que tout le monde fait des erreurs, que ces lunettes sont un peu vieilles maintenant, etc... rien à faire, c'est la honte ultime pour elle. Je repars donc une demi-heure après avec une troisième paire de lunettes, de marque cette fois, en polyester, incassables et qui se tordent à volonté. En quittant le magasin, j'ai droit aux excuses et semi-prosternations de tout le personnel !

Commenter cet article

Adeline 13/12/2012 09:06

Est-ce que vous pouvez me dire où est la rue avec tous les opticiens à Myeongdogn? Si vous vous en souvenez bien sure ^^