En direct de Dubaï

Publié le par lostinseoul.over-blog.com

3452744593 5b7e697063Premier post en direct de Dubaï, où une vague de chaleur s’est abattue sur les passagers qui sortaient de l’avion. C’est sûr, on a beau savoir qu’il fait chaud dans les pays des Emirats Arabes et que l’on est en plein désert, c’est toujours surprenant, un 35°C bien sec quand il fait plus de minuit heure locale. Heureusement, la climatisation est là pour nous soulager dans cet énorme aéroport à l’image de la ville (j’imagine, car en pleine nuit, il est difficile de la voir !). Déjà, le shopping : chers touristes, venez dépenser votre argent, c’est moins cher ici. Et c’est vrai qu’il fut difficile de résister à la tentation du Duty Free. J’espère juste que ce sera plus cher en Corée, pour ne pas regretter mes petits achats… Puis, la décoration : énormes cascades, fontaines, végétation luxuriante, tout ça en plein aéroport en plein désert, c’est fait pour nous en mettre plein la vue. Et le pire, c’est que ça marche. La compagnie du coin, c’est Emirates, et ça se voit : elle sponsorise tout, on dirait même que l’aéroport lui appartient tellement le logo est omniprésent partout. Mais je ne vais pas être mauvaise langue : le vol Londres-Dubaï fut des plus plaisants. 7h en tout, pas très long, mais c’est comme si il avait duré 3h. Service extra, nourriture plus que comestible et digérable (fait assez rare pour le souligner), et le top du top, le petit écran en face de soi fait pour bien divertir ses passagers. Je tombe en plein dans le piège. Moi qui m’étais fixée comme objectif d’apprendre les alphabets et les chiffres coréens (de 1 à 10, faut pas trop pousser non plus hein !), je n’ai absolument pas ouvert mon bouquin de la langue du trajet. Au lieu de ça, j’essaye de choisir le premier film : c’est dur, parce qu’il y en a bien 200 au total ! Je finis pas lancer une bonne comédie bien française pour commencer : l’Arnacoeur. Comme ça, tout est déjà dans ma langue, pas besoin de traduire ou de lire des sous-titres. Ça commence bien, l’apprentissage de la langue coréenne avec cet esprit-là ! Un deuxième film d’action bien américain suivra, entrecoupé d’un bon repas, quelques Jack Daniels + Coke pour passer le temps, les tubes du Royaume-Uni de 2005 à 2010, un reportage sur la ville de Dubaï, petites pauses pipi+détente des jambes, et me voilà déjà arrivée ! Maintenant, je suis dans le salon d’embarquement pour Séoul, pour encore 8h de vol dans un A380 flambant neuf, ce qui me laisse assez de temps pour apprendre mon alphabet et mes chiffres coréens. Ah mince, je vole encore avec Emirates. Qui va l’emporter pour me distraire ? Les derniers films pas encore sortis en Europe ? Ou l’auto-apprentissage de la belle langue ? Le choix est en effet très difficile… !!!

Commenter cet article